Pour la première fois depuis quatre ans le SMV a donné rendez-vous à ses supporters un dimanche après-midi. Ils ont répondu présent et devraient être encore plus nombreux dans les semaines à venir compte tenu des qualités de jeu de l'équipe désormais pensionnaire de N 1. Bien débuter une saison à la maison est primordial. « C'est très difficile pour les joueurs. Le public attend beaucoup, le côté affectif entre en ligne de compte, commente Christian Mano après la victoire facile de son équipe (30-21). Défensivement on est bien en place même si la blessure de Jérôme Delaporte après seulement trois minutes de jeu nous a perturbés… en seconde période ! Les joueurs étaient fatigués, il y a eu quelques temps faibles, néanmoins je suis satisfait. » L'adresse de Gracia Le bras de Linas Kalasauskas a fait la différence dans les premières minutes (6-3, 12e). Puis Timothey N'Guessan est entré en jeu. Serré de près par les Cherbourgeois le jeune international a su faire sa place, trouver la faille, distiller quelques bons ballons à ses partenaires. L'attaque visiteuse reste muette dix minutes (12-5, 28e) et regagne les vestiaires avec six longueurs de retard (14-8, 30e). Delaporte blessé (élongation ou déchirure au mollet droit, il passe une échographie aujourd'hui), Mano n'a pas le choix. Il sollicite un peu plus Miguel Gracia, lui demande de descendre au poste d'arrière. Et c'est une réussite. A six reprises l'ailier trompe Somaï en seconde période. Kalasauskas et Quintallet ne sont pas en reste, à dix minutes de la fin le SMV mène 25-15. Un peu de relâchement en défense dû à la fatigue, un peu moins de réussite dans les tirs, qu'importe ! la victoire ne peut pas échapper aux Normands qui s'imposent logiquement 30 à 21. Alain Quintallet, le père du capitaine du SMV mais aussi préparateur physique de l'équipe de France a été séduit : « Le groupe est plus fort que l'an passé. Zoran Martinovic était fatigué aujourd'hui, c'est un joueur très fort. Quand il aura retrouvé la condition physique, le SMV sera difficile à battre. » Catherine Lenoir A Vernon, SMV bat Cherbourg 30 à 21 (14-8) Arbitres : MM. Fermon et Dewæge. Spectateurs : 650. SMV : Exclusions temporaires : Kalasauskas (23e, 35e), Quintallet (26e), Claudel (30e). Gardiens : Tabarand (1re à 60e) 22 arrêts dont 1 penalty. Les buts : Quintallet 4 dont 1 penalty, Kalasauskas 9 dont 4 penaltys, Claudel 1, N'Guessan 3, Dauvergne 1, Gracia 9, Ouadah 1, Cavar 2. CHERBOURG : Exclusions temporaires : Youf-¨Pinsault (5e, 37e), Lepoitevin-Toune (13e, 30e), Zitouni (26e, 59e). Gardiens : Rouault (1re à 30e) 6 arrêts ; Somaï (31e à 60e) 4 arrêts. Les buts : Bourdet 1, Maillard 7, Namir 2, Youf Pinsault 4, Mizouni 3, Aqqa 1, Lepoitevin-Toune 3. Source : Paris-Normandie