Victorieux sur le fil face à Semur-en-Auxois (26-25), le SMV partage à nouveau le fauteuil de leader avec Massy qui s'est imposé 26 à 23 à Lanester. Depuis des semaines, Christian Mano avait annoncé que le mois de décembre allait être difficile à négocier. La réception de Semur-en-Auxois était un premier test. Les Normands l'ont passé, se sont imposé 26 à 25, après avoir eu tout de même quelques frayeurs. Le jeu est rugueux d'entrée, les arbitres sanctionnent très vite le pivot Guillaume Roche, récemment arrivé en Auxois. Deux cartons jaunes en moins de huit minutes, ça calme. A ce moment le SMV mène déjà 5 à 3, Gracia et Kalasauskas trompent facilement Touboul, derrière c'est Quintallet qui enfonce le clou. Semur est à trois longueurs (10-7, 14e), Touboul laisse sa place à Boudier. « Avec Mika, nous avons travaillé trois ans ensemble, je connais bien ses défauts, ses qualités », module Miguel Gracia en réussite à l'aile. Kalasauskas - N'Guessan un tandem intenable Puis l'attaque normande va rester muette dix longues minutes. En face les Bourguignons en profitent, trompent Tabarand pourtant excellent. La réussite n'est plus dans le camp local. Des ballons sont perdus, s'écrasent sur la transversale, Martinovic et Claudel sont exclus deux minutes, le SMV encaisse un 5-0, est mené 10-12 (25e). « A ce moment nous avons moins respecté les consignes, admet Gracia. Dès que nous avons rejoué notre schéma de jeu tout est rentré dans l'ordre. » Seulement à la pause le SMV était mené à la marque 15-12. Dès le retour des vestiaires Kalasauskas annonce la couleur, il met un premier but. Derrière Dauvergne regagne le bac pour deux minutes. Kovac transforme le penalty. Qu'importe le SMV a repris sa vitesse de croisière, les deux arrières N'Guessan et Kalasauskas marquent à tour de rôle, Tabarand stoppe, repousse les tirs visiteurs. Les joueurs de Mano reprennent la tête (19-18, 40e). « Remonter le déficit n'était pas évident. Les joueurs l'on fait. Ils ont montré encore une fois toutes leurs qualités, analyse Christian Mano soulagé. On a un projet de jeu très contraignant, il faut rester hyper concentrés. Semur s'est accroché. Martin a égalisé sur contre-attaque (19-19, 42e), derrière Gracia a donné trois longueurs d'avance à son équipe. Une nouvelle fois les hommes de Vamillier sont revenus à la hauteur des Vernonnais, soutenus par un nombreux public (22-22, 49e). Après un doublé de Kovac, Semur passe en tête (23-24, 55e). Dans la foulée Kalasauskas égalise encore, Tabarand multiplie les arrêts, Delaporte s'arrache, Savard marque. Les deux camps sont dos à dos (25-25) Il ne reste plus qu'une minute, une défense en zone va être fatale aux Semurois car Gracia ne tremble pas, transforme le penalty et donne la victoire au SMV 26 à 25. « Aujourd'hui nous reprenions contact avec des équipes de haut de tableau. Cela n'a pas été facile, nous sommes restés dans la rigueur. Maintenant il faut préparer sérieusement la réception de Lanester dimanche prochain », lance Christian Mano satisfait. Source Catherine Lenoir (Paris Normandie)